Découvrez l’équipe Trivec à travers notre série de blogs: Trivec Troopers. Dans cet article, vous apprendrez à connaître le Chef de Produit pour la Belgique, Nico Plinke.

Nom: Nico Plinke 

Titre officiel : Je suis chef de produit pour la Belgique, et c’est ma 7eme année chez Trivec. Je vais également commencer à développer Trivec Academy.

Citation préferée :  

‘Demain, je commence un régime…’ 

Tout d'abord, as-tu une anecdote à propos de ta ville natale ?

Je viens d'Anvers et les gens des autres villes disent que nous sommes extrêmement arrogants. Mais je ne suis pas d'accord… Ils ne sont pas en mesure de juger. (Je plaisante… Nous avons une très belle ville, nous en sommes fiers et nous n'avons pas peur de diffuser ce message dans le monde. Je pense que cela pourra révéler notre côté un peu arrogant…)

 

Dis moi, comment es-tu arrivé chez Trivec? 

Avant, j’étais professeur d’école, mais j’ai toujours eu quelques emplois secondaires dans le domaine de l’hôtellerie. Quand j'ai décidé d'arrêter d'enseigner (désolé les enfants), j'ai commencé un travail à temps plein dans un restaurant qui utilisait une solution de notre entreprise. Grâce à l'aide d'un ami d'un ami qui avait également travaillé chez Trivec (anciennement ETC), j'ai pu commencer ici en tant que consultant en support. J'ai rapidement trouvé un moyen de combiner ma passion pour l'informatique, mes connaissances en matière d’hôtellerie et mon expérience en tant que professeur pour participer au processus de développement et plus tard à la gestion des produits.

 

Si tu pouvais rédiger ton propre intitulé de poste décrivant au mieux ce que tu fais chez Trivec, quel serait-il ?

Expert en écoute. Je dois souvent écouter ce que les gens essaient de me dire. Et ils utilisent beaucoup de techniques pour me transmettre un message. Parfois, ils sont en colère parce qu'un client n'est pas satisfait, mais d'autres fois, ils sont ravis, car ils peuvent partager une idée qu’ils avaient en tête depuis longtemps. Je dois toujours peler cette couche d'émotion (mais en reconnaissant que le sentiment est sincère) pour arriver au résultat final et trouver quelque chose qui peut rendre notre produit encore meilleur.

 

Cites tes 3 lieux de vacances préférés! 

  1. New York
  2. London 
  3. Berlin 

Je suis un vrai citadin… 

 

Et qu'est-ce que tu aimes faire quand tu ne travailles pas ?

J'ai beaucoup de passe-temps… J'écris, enfin, j'essaie d'écrire des comédies musicales et je réunis des gens pour les réaliser. Je joue à beaucoup de jeux et pour certains jeux, je peins moi-même les miniatures. Je lis beaucoup de livres et récemment j'ai aussi commencé le tatouage. Je verrais bien où cela me mènera…

 

Cinq (+1) questions rapides: 

  • Une soirée sur le canapé à regarder un film ou une soirée à faire la fête à Ibiza? Sans aucun doute le canapé et le film. Trop facile. Ou peut être une série Netflix. J’adore le “bingewatching”.
  •  Si tu avais un super pouvoir, quel serait-il ? J'aimerais beaucoup pouvoir lire dans les pensées des gens
  • As-tu un surnom étrange? Mes amis prononçaient mon nom à l’anglaise quand j'étais au lycée,(Ce qui ressemble à quelque chose comme n-eye-koh) et cela arrive toujours aujourd’hui.Ce qui est bizarre pour moi, c'est quand les gens utilisent mon vrai nom (Nicolas) au lieu de l'abréviation Nico.
  • Nomme trois choses sur ta liste des choses à faire avant de mourir.
  1. Je veux écrire un livre pour jeunes adultes combinant une partie écrite avec une partie bande dessinée, l'un passant dans l'autre et inversement. J'ai besoin de trouver un bon illustrateur pour ça.
  2. Je veux réécrire ma première comédie musicale et l’adapter en série télévisée. Je pense que cela serait un très beau projet et j’aimerais expérimenter le monde de la télévision pour une fois. Cela m'a toujours semblé être magique.
  3. Je veux amener mes compétences en piano au niveau supérieur. 
  • Il y a t-il une chose que personne ne sait sur toi? Eh bien… je ne crois pas aux secrets. Je pense que l'une des premières étapes pour atteindre votre plein potentiel, est de savoir qui vous êtes et ce que vous avez fait pour y arriver. Les défauts comme les avantages. Donc je crois au fait d’être un « livre ouvert » (et je pense que je le suis).
  • Si je te demandais de me préparer un repas, que me servirais-tu ? Je t’en servirais trop… Vraiment. J'adore cuisiner et surtout pour les autres. Donc, si tu venais dîner chez moi (et cela signifie que je t’invite, tu peux choisir une date), tu ne repartirais pas l'estomac vide. Je n'aime pas tous les mélanges culinaires. J'adore quand la nourriture ressemble à de la nourriture, et vous pouvez y verser autant de sauce que vous le souhaitez (au lieu de trois gouttes)

 

Merci Niko! Le mois prochain vous rencontrerez Daniel de Sousa, Group CEO.

 


Abonnez-vous à nos dernières nouvelles